Avec le séjour à Londres, j'avais pris du retard côté ciné. Séance rattrapage!

19627032

Black Swan de Darren Aronofsky

Il est difficile de faire une critique de Black Swan tant ce film se vit. Le scénario est somme toute assez simple, c'est l'histoire d'une danseuse classique ultra perfectionniste (Nathalie Portman) qui se voit confier le rôle titre du Lac des cygnes, et qui, à force de vouloir être parfaite, se laisse gagner par ses angoisses. J'avoue que, même si le film m'a plu, il ne m'a pas non plus transcendé et avec tout ce qu'on a entendu dessus je m'attendais à quelque chose de mieux. Pourtant il y a plein de points positifs. L'ensemble est très esthétique et très "physique": des écorchures, de la sueur, les os qui craquent, les pieds qui saignent... tout est filmé de façon très crue (on retrouve d'ailleurs un peu de Requiem for a dream) et comme je l'ai dit plus haut, on vit vraiment ce film et on ressent la souffrance de la danseuse. Nathalie Portman est super dans ce rôle qui n'a vraiment pas du être évident à incarner. Par contre, j'ai trouvé Vincent Cassel plutôt mauvais, même si le doublage y est sans doute pour beaucoup. Finalement, je n'ai pas grand chose à reprocher à ce film, si ce n'est peut être un peu trop d'effets spéciaux inutiles et pas particulièrement bien faits. Mais j'ai tendance à penser que l'on sait si un film nous a vraiment plu quand il nous reste dans la tête dans les jours, voir les semaines qui suivent, et j'avoue que Black Swan est déjà complètement sorti de mon esprit.

19634452

Le discours d'un roi, de Tom Hooper

Dans la famille "films nommés aux Oscars", nous avons également Le discours d'un roi. Et là j'adhère beaucoup plus! L'histoire bon bah, c'est l'Histoire quoi, un roi bègue qui a la malchance de prendre son règne au moment où la communication commence à se faire grace à la radio. Il est donc contraint de s'exprimer et de vaincre son handicap, et fait appel pour celà à un thérapeute du langage (Geoffrey Rush, superbe!). Le jeu d'acteur est extrêmement bon et le scénario très fin et bourré d'humour. On reste pendu aux lèvres de ce roi, magnifiquement interprété par Colin Firth, et on souffre pour lui de ses difficultés à s'exprimer. J'ai beaucoup aimé aussi voir des endroits de Londres où j'étais il y a quelques jours (pas à la même époque, certes). Bref, un coup de coeur pour moi!

Dans la famille "films non nommés aux Oscars": Hallal Police d'état, de Rachid Dhibou et Rien à déclarer, de Danny Boon. Que dire sur ces deux films... Pour le premier, de l'humour façon Eric et Ramzy, très lourdingue mais quand on aime, ça marche toujours. Et j'ai un peu honte (ou pas), mais j'aime.

Et pour le second... c'est un peu facile si je dis que je n'ai rien à déclarer? Bon ok... alors pour faire court, c'est un film ultra populaire, de l'humour "pouet-pouet tsouin-tsouin", des blagues prévisibles et un peu trop de surenchère, tout ce que je craignais quoi. Merci à François Damien et Karin Viard, grace à eux, j'ai quand même souris.

+++

Côté DVD: si vous aimez les films de vampires sans histoires tartouilles à la Twilight, je vous conseille plus que vivement Morse, de Tomas Alfredson. Ce film est beau, à tous points de vues. L'histoire mais aussi et surtout l'image, très esthétique, très "suèdois".

Récemment j'ai aussi vu Whatever Works de Woody Allen, qui m'avait échappé au ciné. Et j'ai vraiment beaucoup aimé! Beaucoup mieux que Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu sorti l'année dernière. On retrouve l'humour façon Allen, et ça fait du bien!

Côté série: mon petit plaisir coupable du moment, la reprise de Skins, que je trouve toujours aussi atypique et que je prend toujours autant de plaisir à regarder.