21hXXVqvFYL

  A31937[1]    9782253157205-001-T[1]

 

Petit pays de Gaël Faye

Petit Pays est un roman aux chapitres courts qui se lit vraiment très bien. Le style est à la fois simple et poétique malgré le sujet grave qui y est traité. Gaël Faye nous emmène au Burundi et nous raconte l'histoire difficile de ce pays, les guerres d'ethnies et la violence à travers les yeux de Gabriel, enfant d'une dizaine d'années qui lutte pour garder ses illusions d'enfant. Car ce livre parle du contexte politique du Burundi dans les années 90 mais aussi et surtout de la perte de l'innocence, des souvenirs d'enfance et de l'importance des racines. Une jolie découverte pour moi.

Le Chuchoteur de Donato Carrisi

J'avais entendu beaucoup de bien de ce livre qui a d'ailleurs été un gros succès et qui s'annoncait comme un thriller sombre et haletant comme je les aime. Bien que l'intrigue traitant de l'enlèvement et du meurtre de fillettes par un serial-killer soit en effet bien sombre, l'ambiance bien glauque et que l'on ait toujours envie de continuer à lire pour connaître la suite, j'ai trouvé que l'histoire, à force de rebondissements, perdait totalement en réalisme. Les idées sont certes originales, mais trop tirées par les cheveux pour moi et cela m'a complètement sortie du livre. Dommage car je trouvais le livre plutôt bien écrit et l'intrigue aurait à mon sens gagnée à miser sur plus de simplicité pour être plus convaincante. Une petite déception donc.

L'oreille interne de Robert Silverberg

Il s'agit du deuxième livre de Silverberg que je lis (après L'homme dans le labyrinthe) et j'ai aimé retrouver le style simple et efficace de l'auteur. Ici, on suit la vie de David Selig, un juif new-yorkais de 40 ans qui possède le don de télépathie. Ce talent qui n'en est peut être pas un le force à mener une existence solitaire,  ses relations avec les autres étant toujours altérées par cette capacité à sonder leur esprit. Pourtant un jour, ce don semble le quitter et Selig est paniqué à l'idée de se retrouver seul avec lui même.

L'oreille interne est pour beaucoup considéré comme le meilleur livre de Silverberg. Pour ma part, j'ai aimé mais je pense qu'il ne me laissera pas un souvenir indélébile. Il s'agit surtout d'un roman psychologique très bien écrit mais sans véritable histoire. Le plus grand intérêt du livre réside selon moi dans la description des sensations (scènes de sexe et de drogue notamment) qui sont pourtant écrites de façon simples mais extrêmement réalistes. Il s'agit là encore d'un livre court, donc à lire si vous aimez les romans SF à tendance psychologiques.