Smith_Just_Kids_COV_147859c_1_

Just Kids, Patti Smith

Ce bouquin m'a été offert à Noël et fut un de mes plaisirs en ce tout début d'année. Il raconte la jeunesse de Patti Smith, son arrivée à New York, sa découverte de l'art et sa rencontre avec son premier amour, Robert Mapplethorpe, entre autre.

En plus d'être bien écrit (on retrouve le grand talent de Patti Smith pour l'écriture), ce livre est bourré d'anecdotes romantiques et rock'n'roll. Un exemple? Patti y raconte que, n'ayant pas assez d'argent pour se payer deux entrées au musée pour elle et Robert, un seul d'entre eux aller visiter l'exposition pour la raconter à l'autre, qui attendait sur le trottoir d'en face. En fait, ce livre c'est l'histoire d'un amour d'une incroyable pureté, entre deux gamins passionnés (et fauchés) qui consacrent leur vie à la beauté et à l'art. En plus de ça, Just Kids nous emmène dans les lieux mythiques new yorkais de l'art et du rock des années 60 et 70, du Max's au Chelsea Hotel, où l'on croise des gens tels que Janis Joplin, Andy Warhol, Jimmy Hendricks... rien que ça! Un univers d'art, d'images, de musique, d'amour et de poèsie. What else? Un extrait!

"Un soir de la fin novembre, Robert est rentré un peu ébranlé. Il y avait des eaux-fortes à vendre chez Brentano's. Parmi elles se trouvait un tirage d'une planche originale d'America: A Prophecy, avec le monogramme de Blake en filigrane. Il l'avait sorti de son portfolio et l'avait glissé dans la jambe de son pantalon. Robert n'avait pas l'étoffe d'un voleur; il n'avait pas les nerfs assez solides. Il avait agit sur un coup de tête, à cause de l'amour pour Blake que nous partagions.Mais à la fin de la journée, il avait perdu courage. Il avait imaginé qu'il était soupçonné, s'était esquivé dans les toilettes, l'avait retiré de son pantalon, mis en lambeau et jeté dans les toilettes.

Pendant qu'il me racontait l'incident, j'ai remarqué que ses mains tremblaient. Il pleuvait, et des gouttelettes coulaient de ses boucles épaisses. Sa chemise blanche, trempée, lui collait à la peau. Comme Jean Genet, Robert était un bien piètre voleur. Genet s'était fait arrêter et emprisonner pour avoir volé des volumes rares de Proust et des rouleaux de soie chez un tailleur. Des voleurs esthétiques. Je me représentais parfaitement son horreur mêlée de triomphe tandis qu'il contemplait des lambeaux de Blake qui plongeaient, avec un tourbillon, dans les égouts de New York. Nous avons baissé les yeux pour regarder nos mains jointes. Nous avons respiré profondément, acceptant notre complicité, non dans le vol, mais dans la destruction d'une oeuvre d'art.

"Au moins, ils ne mettront jamais la main dessus, a-t-il dit.

-Qui ça, ils?

-Tous ceux qui ne sont pas nous." "

gerard_m_alanga1_634x1024_340x550_1_

patti_smith_robert_mapplethorpe_1_

Patti_Smith_patti__robert_1_

Un livre que je vous conseille vivement, donc.